Vivre à 100 à l’heure

Vivre à 100 à l’heure… A la fois fatigant, et pourtant ça a aussi un côté épanouissant.
En ce moment je cours, je cours… Au fur et à mesure de la journée, je jongle avec mes différentes casquettes professionnelles. Certains jours c’est très facile. Certains autres jours c’est sportif. Des fois le soir je me dis que c’est trop. Je sais souvent que c’est trop, qu’il faut que je prenne le temps de me poser. Voici bien longtemps que je ne me suis pas assise sur mon canapé pour lire un roman, sauf pendant ma semaine de vacances cet été.

Et pourtant… Pourtant c’est motivant ! Oui j’enchaine, des fois je me dis que je n’y arriverai jamais, je ne fais généralement pas plus des deux tiers de ce que je m’étais prévu sur la journée, et parfois même j’oublie des choses.

Et pourtant… je me suis posée la question tout à l’heure: si je pouvais changer les choses, dans l’immédiat je ne changerai rien. Peut être un peu dans l’organisation du quotidien (une femme de ménage s’il vous plait !!). Maintenant que miniPiou va chez la nounou j’arrive a me faire des vraies journées de travail et le soir des vrais temps disponibles pour les enfants, et c’est surtout ça que je voulais changer.

 Mais dans mes différentes casquettes professionnelles non je ne changerai rien. Je travaille sur des projets motivants, qui me plaisent.
Des projets différents, et confrontés les uns aux autres, passer de l’un à l’autre, c’est très enrichissant et me fait avancer.

Des fois aussi je me loupe.
Oh il y a bien des fois où je le vis mal. Il m’a aussi fallu apprendre à moins parler, parce qu’il y a des oreilles qui trainent partout… Et des fois ça fait de bien mauvaises surprises.

Puis je me relève plus forte, avec d’autres idées. Ou simplement en faisant avancer mon idée, en évoluant avec elle.

travail - maman

Previous Post
Next Post

Leave a Reply