Le petit monde de Choupie

vie de maman

Une garde robe bien réduite (konmari ou presque)

Il y a quelques temps je me suis attaquée à un gros truc. Dans mon envie de rangement et d’organisation, j’ai opté pour le tri de mes vêtements.
D’ailleurs c’était peut être bien dans cette optique que j’avais emprunté le livre de Marie Kondo, car le premier article qui m’avait fait connaître la méthode Konmari était un article dans le magazine Peps sur le choix des vêtements et le tri, et ça m’avait laissé très pensive. Il m’aura certes fallu plusieurs années pour y penser, j’aime bien prendre un temps de réflexion !!!

Autant je ne suis pas sûre du tout d’appliquer le reste de la méthode à ma maison pour différentes raisons dont je reviendrai vous parler dans un autre post. Autant pour les vêtements j’ai accroché à la proposition faite dans le livre.

Réunir tous les vêtements au même endroit. Tous tous tous. Ceux dans les sacs au garage attendant l’autre saison. Tous les manteaux dans le placard, etc.

J’ai fait exception pour les vêtements de neige évidemment car ne rentre pas dans le tri.

Et j’ai pas fait les sous vêtements/chaussettes/collants. Ca je le fais juste au fur et à mesure du temps.

Une fois tout réuni, ça fait bizarre. Du genre vraiment très bizarre quand même. C’est que le tas sur le lit est sacrément gros.

Puis j’ai commencé à trier, par genre d’abord (pantalons, tshirt manches longues, tshirt manches courtes)… En prenant bien le temps de prendre chaque vêtements dans la main, de me demander si ça me faisait vraiment plaisir de le garder, de le porter. Pour certains c’était évident, non non et non, zou dans la pile à donner. Pour d’autres ça l’était un peu moins, mais en prenant bien le temps on trouve la réponse.
Mine de rien, c’est long tout ça (prévoyez genre 3h…). Sur la fin j’étais moins concentrée, mes enfants sont passés voir ce que je faisais depuis si longtemps dans la chambre, donc là encore moins concentrée et j’ai gardé des choses dont je me suis séparée quelques semaines plus tard.

Je m’étais amusée à noter au fur et à mesure du tri. Ma garde robe est donc passée de:

Je n’ai pas appliqué exactement la méthode Konmari. Parce que je n’ai pas remercié les vêtements que je mettais à donner. Parce que j’ai fait des trucs qu’elle dit qu’il ne faut pas faire:

En cas de doutes j’ai préféré garder, elle dit dans son livre que si on a un regret on peut toujours racheter… Ben je préfère m’en séparer plus tard et pas acheter inutilement (puis certains trucs ne se retrouvent pas toujours).

J’ai essentiellement mis à donner, presque rien à jeter. Quel gaspillage!! Ça ne va pas avec ma vision des choses.
Dans ce que j’ai mis à donner ça a été pour le secours populaire, mais certains trucs j’ai quand même pris l’option de proposer à des copines, libre à elles de prendre ou non, même si d’après la méthode Konmari on pousserait les gens à s’encombrer comme ça je ne pense pas. Car quand on me propose, je suis souvent bien contente, je suis partie du même principe.

Et j’ai gardé des choses qui ne me faisaient pas plaisir à garder: 4 dans un but de les transformer (quand il y a écrit récup à côté!), car j’aime les tissus de ces vêtements et c’est juste la coupe qui ne me correspond plus.

Des vêtements qui craignent rien pour les travaux de peinture à venir.
Et des vêtements de rechange en permanence dans ma voiture. C’est un nécessaire absolu pour moi, car quand on travaille avec de jeunes enfants on a parfois la surprise qu’ils nous vomissent dessus (glamour du jour bonjour !) et donc le sac de vêtements de rechange est un indispensable.
Sauf que je ne voulais pas que ça soit des vêtements qui me manquent au quotidien, donc ce sont des basiques que je n’ai pas de plaisir à porter, mais qui me dépanneront bien le jour ou j’aurai besoin.

Je porte maintenant beaucoup plus souvent les mêmes vêtements et me rends compte avec étonnement que ça ne me dérange pas.
Depuis ce tri je me suis encore séparée de quelques vêtements, j’en ai racheté d’autres et vais en racheter d’autres, certainement en me séparant de certains encore.
Porter souvent les mêmes vêtements quand on aime les porter, ça ne pose pas soucis en fait ! Par contre par deux fois je me suis habillée et ai été me changer: finalement ces vêtements là ne m’allaient plus/ne me correspondait plus et je n’avais pas plaisir à les porter. Et c’est fou comme on le ressent quand on a fait attention à l’inverse…

Et vous à cette période de soldes qui commencent, grand tri pour ouvrir la porte à de nouveaux vêtements, grand tri sans en prendre de nouveau, ou pas de tri et on force sur les portes du placard pour faire rentrer les nouveaux en plus ?

2 Comment

  1. J’ai toujours été plutôt raisonnable niveau fringues, et depuis 2-3 ans encore plus. Mais je ne me rendais pas du tout compte à quel point les gens pouvaient avoir des gardes robe garnies! Je suis assez impressionnée par tout ce que tu avais, et même a encore. Pour ma part je ne fais plus du tout les soldes, je privilégie les marques en tissu bio mais du coup j’en achète très peu. Pour varier les plaisirs, j’essaye d’avoir des choses qui peuvent s’assortir avec tout : par exemple 3-4 t-shirts ML qui vont avec tous mes bas et tous mes pulls, ou 2 gros gilets qui vont aussi bien sur un jean que sur une robe ou une tunique. En tout cas bravo pour le tri! et bonne continuation! (moi j’adore connaître toutes mes fringues et ne plus avoir de choses « que je ne met jamais »).

    1. A vrai dire ça m’a surprise aussi quand j’ai fait le listing. Il était grand temps de trier. Je n’avais jusque là pas forcément appliqué le principe de quand un nouveau vêtemetn rentre un autre sort… Je pense qu’à terme il serait bon de le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *