Le petit monde de Choupie

vie de maman

Chrononutrition: ce qui m’a fait faire ce choix et bilan après 3 semaines de ce « régime »

Vous l’avez peut être vu sur instagram: je me suis lancée dans la chrononutrition.


La raison première de ce « régime » c’est ma fatigue.

Entamer un régime quand on est fatigué, ce n’est pas la meilleure idée qu’il soit. Mais ma fatigue est entre autre due à un rythme de travail compliqué. Minimum trois jours par semaines je n’ai pas de pause repas. Je fini ma journée à 14h30 certes, mais depuis tôt le matin sans pause ça fait long.
Si les premières semaines à ce rythme j’avais faim en sortant du boulot, ce n’est plus du tout le cas. Maintenant quand j’arrive à la maison vers 15h (quand je n’enchaine pas sur des rdv pour mon autre activité professionnelle la joie de cumuler les mi temps!), je n’ai pas envie de manger. Alors je prends des fruits ou fruits sec. Du thé, et du chocolat. Ça ne remplace pas un déjeuner correct. Le soir je suis régulièrement en réunion entre 18h30 et 20h30. Pareil quand je rentre, je mange un bout de pain, des crudités, je n’ai que rarement envie de faire un vrai repas, sauf si déjà cuisiné par mon homme pour les enfants (mais souvent ils mangent chez les amis qui les gardent avant que leur papa vienne les chercher !).

Bref je mange n’importe comment depuis 4 mois. J’accumule plein de fatigue. Et j’ai pris presque 3kg. Bref c’est nul.
Je me suis rendue compte que les matins ou on avait des restes de quiche, pizza et autre, et que je mange ça car j’aime beaucoup le salé même au petit déj depuis des années, j’étais moins fatiguée sur le reste de la journée.
Ça a fait tilt. Et je me suis penchée plus en détails sur la chrononutrition dont j’avais entendu parlé mais pour laquelle je n’avais jamais creusé le sujet à fond.

J’ai donc emprunté le livre à la bibliothèque.

Après lecture sur un weekend (ça va vite!) c’est parti, j’ai mis en place ce nouveau rythme alimentaire. Oui je préfère parler de rythme que de régime pour la chrononutrition. Mon idée première n’est pas de maigrir (enfin si je veux reperdre les kgs pris ces derniers mois quand même), par contre mincir pour être moins serrée dans mes vêtements oui, et surtout être moins fatiguée les jours où j’ai des horaires bizarres.

La première semaine j’ai appliqué ce rythme alimentaire à la lettre. Sauf pour les horaires pas possibles  certains jours de travail (5h entre le petit déj et le repas de midi oui j’ai même plus, mais justement j’ai 7h mini !!! mais du coup je mets que 4h entre repas de midi et goûter car 5h ça fait hyper tard après).

J’ai au début pesé les aliments et me suis rendue compte que les portions étaient généreuses. Du coup rapidement j’en suis arrivée à réduire un peu ou pas selon les jours: j’ai une bonne idée de la quantité de pain qu’il faut juste en regardant le bout que je coupe. Pour le fromage ou autre que je mets dessus, je fonctionne à l’envie. Beaucoup ou pas, ça dépendra des jours.

Là où je bloque un peu c’est protéines animales midi et soir: viande ou poisson. J’aime et j’en mange, mais habituellement je n’en mange pas tous les jours. Alors deux fois par jour, c’est beaucoup. Et en tout sincérité ça joue aussi sur le budget familial. Donc à ce niveau là, je commence doucement à adapter et à moins respecter les conseils du livre.

Au bout d’une semaine je sentais déjà une différence côté fatigue. Ma fin de matinée/début d’après midi au boulot se passe mieux.
Côté poids -600gr quand même je n’aurai pas pensé.

Au bout de deux semaines toujours l’effet positif sur la fatigue, j’ai utilisé 3 joker au lieu de deux pour les repas car avec des réunions repas avec quiche/pizza et compagnie ça m’était difficile de dire non le soir alors que j’avais faim et ça a disposition.
Côté poids: -1.8kg (depuis le début hein).

3 semaine: alors elle fut épique celle ci. Pas moins de 5 réunions réparties sur des temps de repas, des enchaînements de rendez-vous et autre faisant sauter un à deux repas dans la journée… Bref très dur de manger a des heures acceptables, pas l’envie de cuisiner certains jours non plus… Y’a eu du bricolage, du sandwich normalement à éviter mais peu importe l’essentiel était juste de manger. Mes petits déjeuners sont restés tels qu’ils devaient l’être: pain + beurre + fromage ou quiche ou… Et je pense que ça a énormément joué sur ma forme pour tenir la semaine. HS le soir quand même, sans surprise. Côté poids: pas de changement toujours -1.8kg.
Par contre étonnement côté formes il y a eu du changement. Je suis moins serrée dans mes vêtements.

D’ailleurs voici en mensuration ce que ça donne:

Au départ:
Tour de poitrine: 89.5cm
Tour de taille: 79cm
Tour de hanches: 96cm
Tour de cuisses: 54.5cm

Au bout de 3 semaines:
Tour de poitrine: 88cm
Tour de taille: 77.5cm
Tour de hanches: 95cm
Tour de cuisses: 51.5cm !!!

Les prochaines semaines j’ai toujours un rythme bizarre deux à trois jours par semaine, le reste j’arriverai mieux à respecter des horaires « normales ». A voir donc avec mon adaptation de menus ce que ça donne.

2 Comment

  1. Une collègue avait fait et eu de super résultats. Pas sur sa peau par contre (mais ça c’est vraiment personnel). Ici je me suis mise à Weight Watchers qui me convient bien. Je crois que c’est ça l’essentiel. Trouver l’alimentation qui nous convient et le poids où on se sent bien.

    1. Bon courage pour Weight Watchers.
      Je suis d’accord pour la peau sinon: mon teint est beaucoup moins sympa qu’avant. Et ça me pose question pour la suite même si je me rends compte que ça me convient bien pour bien tenir la journée (mais je change de boulot et maintenant j’aurai des poses déjeuners donc ça change aussi la donne pour la fatigue la journée !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *