Le petit monde de Choupie

mes Pious

Et cela aura duré 28 mois…

Certains diront que c’est trop. D’autres qu’il faut tout relancer que ce n’est pas fini… Je vous remercie ici de ne pas faire polémique.

miniPiou a décidé d’arrêter de téter. L’allaitement aura donc duré 28 mois. Plus que des tétées le matin depuis un bon moment, à part quelques soirs de temps en temps où il redemandait. Et puis voilà déjà 3 matins qu’il ne demande pas. S’il ne demande pas, ce n’est pas à moi de lui proposer. Je pense que cela fait partie du processus de sevrage naturel. Il se lève, demande des céréales, un biberon, mais ne demande plus à téter. Il est passer à autre chose, il est prêt.

L’allaitement de miniPiou… A ses débuts !

Et pour moi? Je ne sais pas. Etais-je prête ? Peut être. La question ne se pose pas tellement. A partir de 18mois environ je suis toujours partie du principe des tétées à l’amiable: si on est d’accord tous les deux, car ce n’est plus un besoin de nourrisson. Bon en vrai c’était surtout si je suis d’accord quand il demande, car là encore je n’allais pas moi lui proposer. Mais pourtant il y a bien une histoire de relation, et de prise en compte de chacun des deux individus.

Le temps a passé, il a grandit encore. Les tétées se sont fait moins fréquentes, plus que soir et matin. Depuis cet été surtout le matin. Des fois plusieurs jours sans tétées, notamment quand j’étais en déplacement professionnel. Je me demandais si mon dernier déplacement n’allait pas signer la fin de l’allaitement. Cela m’angoissait, je n’y étais pas prête. C’était il y a un mois. Pas prête pour quoi alors que maintenant je le vis bien ! Et bien pas prête car je ne voulais pas que cet arrêt vienne de moi alors que je vis très bien l’allaitement d’un bambin. Pas prête parce que je ne voulais pas que ça soit mon absence qui cause cet arrêt.

Et ça n’a rien causé du tout, à mon retour il a tété comme si de rien n’était. A peine quelques semaine plus tard c’est fini, mais de son choix à lui. Non pas parce que je n’étais pas là, mais parce qu’il n’en a manifestement plus besoin. C’était le bon moment. Le début d’autre chose encore.

Il grandit mon miniPiou. Je suis fière de l’avoir accompagné jusque là avec l’allaitement. Et sereine pour la suite.

[cet article a été écrit le 22 septembre, il y a déjà 3 semaines. Depuis miniPiou a redemandé juste deux fois à téter la nuit. Ca semble définitivement fini pour lui]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *